Le 14 novembre, la Fédération des Services Publics CGT, la CGT Educ’action, la FNEC-FP-FO, la Fédération SPS-FO, la Fédération SUD Éducation, la Fédération SUD Collectivités Territoriales et la FAEN ont appelé à la grève nationale pour obtenir la suspension immédiate de la mise en oeuvre de la réforme, l’abrogation du décret sur les rythmes scolaires et pour une autre réforme. Les enseignants et les agents et les fonctionnaires territoriaux étaient en grève et ont manifesté massivement...

Lire la suite de l'appel commun 

Travail social : L’Assemblée Nationale en parle,faisons entendre nos revendications

Après l’étape réussie du 8 octobre dans la Fonction publique territoriale, nos organisations syndicales, CGT, FSU, Solidaires, FAFP des secteurs social et médicosocio- éducatif, avec les étudiants, appellent à poursuivre la mobilisation autour d’un manifeste « le travail social : avec des professionnels promoteurs de droits et de lien social ». 

La réforme des rythmes, mise en place à la rentrée 2013 pour un peu plus de 20 % des écoliers, fait apparaître de grandes difficultés.
En faisant glisser les missions d’enseignement de l’Éducation nationale vers les communes, elle crée de graves inégalités de traitement sur le territoire, et crée une confusion entre scolaire et périscolaire (locaux, activités…)...

Lire la suite dans notre tract d'appel 

Hausse des salaires + augmentation du travail stable qualifié = système de retraite assuré ! 
Manifestons pour cette équation le 15 octobre ! 

Cette semaine, le parlement commence à étudier le nouveau projet de loi proposé par le gouvernement Ayrault pour « sauver » notre système de retraite. Malheureusement, il n’y a aucun sauvetage en vue… Ce projet ne fait qu’entériner et aggraver les mesures prises par les lois des précédents gouvernements en 2003 et 2010. Le gouvernement, pourtant si prompt à dénoncer la droite au moment de ses réformes et à marcher aux côtés des salariés pour lutter contre l’injustice, va plus loin que ses prédécesseurs dans la casse du système par l’allongement de la durée de cotisation et la hausse de ces dernières.
Contrairement à ce qui est seriné dans les médias et à ce que voudrait faire croire Ayrault pour faire passer la pilule aux salariés et retraités, il ne peut pas y avoir d’avancée sociale dans le recul des droits !...

Lire la suite dans le tract de la FERC-CGT au format 

La mobilisation de 370 000 salariés dans près de 200 rassemblements et manifestations, ce jour, démontre que les salariés et une majorité de la population de notre pays refusent une capitulation face aux exigences des marchés financiers qui veulent affaiblir, puis détruire notre système de retraite par répartition. La mobilisation d’aujourd’hui vient confirmer les sondages d’opinion de ces derniers jours pour exiger une autre réforme. Elle contredit l’échec annoncé par les défenseurs de cette réforme...