A l'issue de la manifestation parisienne du 12 février 2013, une centaine de manifestants chantant quelques slogans devant le ministère de l’Éducation nationale sans faire preuve d'aucune violence ni agressivité, ont été aspergés de gaz lacrymogène. Ceci a entraîné un mouvement de foule, certains ont du être soignés et tous ont été choqués par cette attitude injustifiée des forces de l'ordre.

La CGT-Éduc'action dénonce l'usage de la force contre des manifestants venus simplement faire entendre leur revendications pour améliorer l'Éducation nationale.


Montreuil, le 13 février 2013

La grève du 12 février est d'ores et déjà un succès, le pourcentage de grévistes avoisine les 60 % dans les écoles...

La CGT-Éduc’action appelle l’ensemble des personnels, du 1er et du 2nd degré, à se mettre en grève contre le projet de loi d’orientation Peillon et contre le décret modifiant les rythmes scolaires...

La CGT-Éduc'action appelle l'ensemble des personnels de l'Education nationale à la grève le mardi 12 février 2013.
Le projet de loi d'orientation de l'école se place dans la continuité des mesures des gouvernements précédents en reprenant les fondements idéologiques (socle commun, livret de compétences, bac pro 3 ans, réforme du lycée...) et renforce la précarité...

Lire la suite du tract d'appel de la CGT-Éduc'action au format Image

Image

Le gouvernement ne rompt pas avec les politiques précédentes, les salaires des fonctionnaires ne sont toujours pas revalorisés, les conditions de vie et de travail continuent de se détériorer pour les élèves et les personnels...