Dans la plupart des corps, il existe deux grades : la classe normale et la hors classe (HC).
Chaque année, un contingent d’enseignants ayant atteint le 7e échelon de la classe normale est promouvable à la HC.
L’inscription au tableau d’avancement est automatique par le système informatique I-Prof.
Depuis la note de service 2005 règlementant l’accès à la HC des certifiés, PLP, CPE, de nouvelles règles s’appliquent.

L’absence de barème et de cadrage nationaux constitue une rupture majeure avec les procédures en vigueur depuis 1989.

L’avancement au mérite est un cheval de bataille qui relève de l’arbitraire.

Créé en 1991 pour les fonctionnaires de police, de l'Education, de la ville, de la Fonction publique et du budget affectés dans des quartiers urbains sensibles, l’ASA est réactivé en 1995 pour les ZEP.

Compétences
 
Les promotions de corps, à l'exception de la promotion dans le corps des professeurs des écoles, sont de la responsabilité ministérielle : après avis des CAPA sur les propositions des recteurs, et après consultation de la CAPN compétente, le ministre prend les arrêtés de promotion.

Les promotions de grade, à l'exception de l'accès à la hors classe des professeurs agrégés, sont de la responsabilité académique : les recteurs, les inspecteurs d'académie DSDEN arrêtent chaque année les tableaux d'avancement, après avis des CAPA ou des CAPD compétentes.

L'avancement d'échelon consiste à gravir plus ou moins vite les échelons (voir tableaux), ce qui se traduit par un changement d'indice et donc de salaire (voir rubrique Rémunérations).
Jusqu'au 4e échelon, tous les personnels progressent au même rythme. Puis, la promotion se fait à des rythmes différents.