Depuis mars dernier, la remise en cause des droits à la retraite a suscité un mouvement social qui n’a cessé de grandir dans l’opinion et dans la rue jusqu’à aujourd’hui.
À plus de dix reprises, des millions de travailleurs et de jeunes sont descendus dans la rue dans d’énormes manifestations, partout dans tout le pays...

Des reculs sans précédent !

En plus de fermer le dispositif permettant aux parents de 3 enfants, ayant quinze ans de service de partir par anticipation en retraite, et, de reporter l'âge d'ouverture du droit à la retraite de 60 à 62 ans et l'âge du bénéfice d'une retraite à taux plein de 65 à 67 ans, la loi prévoit également :

Les dispositions prises par ce gouvernement, en la matière, sont présentées comme des concessions importantes. En réalité, elles ne visent qu'à aménager la situation créée par la suppression brutale du départ anticipé des  mères de trois enfants à compter du 1er janvier 2012, car de nombreuses femmes envisageaient de partir dès ce début d'année 2011...

Evolutions du texte du projet de loi sur la réforme des retraites à l’Assemblée nationale et au Sénat concernant la Fonction publique.

  • Amendements adoptés par l'Assemblée nationale et la commission des affaires sociales du Sénat :

Lire l'article en lien sur le site de l'UGFF-CGT Image

  • Mère de trois enfants et minimum garanti :

Lire la note résumée de la CGT-Fonction publique, actualisée au 4 octobre 2010 Image

60 ans maximum, 37,5 annuités maximum et 75 % minimum du meilleur salaire : des repères pour une vraie retraite solidaire pour le public et le privé !

Enseignants, personnels administratifs, techniques, ouvriers, de service,
sociaux et de santé, nous sommes, dans l’Éducation nationale, également
tous concernés par la réforme des retraites.

Lire le tract de la CGT-Éduc'action Image
"Le 23 septembre, tous dans la rue pour dire non à la régression sociale."