Sur leur bulletin de paie du mois de janvier 2018, les personnels enseignants et d’éducation ont constaté une baisse de leur rémunération nette comparativement à celui de décembre 2017. Les effets combinés de la hausse de la pension civile de  0,27 % (elle passe de 10,29 % à 10,56 %) et de la hausse de la CSG de 1,7 %  (théoriquement compensée par une indemnité) expliquent cela.
De plus, la revalorisation indiciaire de 5 points prévue au 1er janvier 2018 dans le cadre de la transformation « Primes/points » est reportée au 1er janvier 2019 et la valeur du point d’indice est à nouveau figée...
Où sont les effets bénéfiques du PPCR tant vantés par certains syndicats ? 

Lire la suite dans le tract de la CGT-Éduc'action au format  (février 2018)

Le projet de loi de finances pour 2018, et le projet de loi de financement de la Sécurité sociale qui lui est associé, vont accumuler des mesures les plus régressives de ces dernières années envers les  agents de la Fonction publique et de ses fonctionnaires. 

1) Une hausse de la CSG DE 1,7% pour tous les agents sans véritable compensation : 

Consulter la fiche de calcul de la GIPA qui sera versée en 2017 (source Ministère de la Fonction publique)

Consultez la fiche de calcul de la GIPA versée en 2017, réalisée par la CGT Fonction Publique... 

 

Le Ministère communique à grand renfort de publicité sur la soi-disant revalorisation des rémunérations des personnels enseignant-e-s, d’éducation et psychologues qui devrait s’échelonner du 1er janvier 2017 au 1er janvier 2020. Mais qu’en est-il en réalité ?