Les résultats de l'enquête menée par l'intersyndicale CGT, CNT, SNCL-FAEN, SNUEP-FSU, SNEP-FSU, SUD Éducation, SNALC et le collectif « touche pas à mon LP » confirment que la réforme Blanquer de la voie professionnelle a des impacts négatifs immédiats sur le travail des personnels et élèves de lycée professionnel et ce, dès cette rentrée alors même que seules les classes de seconde bac pro et première CAP sont concernées.

 

Le Bac GA devient le Bac AGOrA…

 

… mais le plan social continue !

 

Alors qu’il refusait d’entendre les organisations syndicales depuis des années, le Ministère tire enfin le bilan de l’échec de la fusion des Bac Pro Secrétariat et Comptabilité. Le Bac GA devient le Bac « Assistant à la Gestion des Organisations et de leurs Activités (AGOrA) » avec un nouveau référentiel. Les compétences en accueil et le numérique sont renforcés. Le Ministère accepte d’entendre les retours de terrain des PLP et réintroduit des notions de comptabilité. Le développement du numérique pose la question de l’équipement et de la maintenance dans les établissements ainsi que celle de la formation des enseignants.

La remise en place d’un enseignement en comptabilité va dans le bon sens, mais pour améliorer l’insertion professionnelle des élèves il faut de vrais moyens pour accompagner les élèves vers le BTS.

 

Direction d’école : le ministre n’a pas pris

la mesure de l’ampleur du malaise des personnels

 

Le suicide de Christine Renon, directrice d’école à Pantin, avait provoqué une onde de choc dans l’Éducation nationale et auprès du grand public. Cet acte atroce avait souligné le mal-être persistant des professionnel·les de l’Éducation nationale et avait pointé les conditions de travail dramatiques des directeur·trices d’école.

 

 

Épreuves communes de contrôle continu :

précipitation dans la mise en œuvre du Bac maison.

Il est temps de dire non !

 

La mise en place du nouveau Bac Blanquer vient confirmer nos craintes. L’autonomie des établissements (que nous dénonçons depuis le début comme facteur d’inégalités) permettra avec la mise en place des épreuves E3C (épreuves communes de contrôle continu qui représentent 30 % de la note finale du Bac), d’avoir un Bac maison qui aggravera encore ces inégalités. 

À cela, s’ajoute la précipitation et l’impréparation du ministère avec les premières épreuves qui vont commencer dès janvier prochain. 

Lire la suite du tract  et télécharger au format 

 

 

Le système de retraites par points que tente d’imposer le président de la République est une remise en cause systémique de nos retraites qui sont basées sur un salaire socialisé et solidaire entre les générations.