Amplifier la mobilisation et la grève pour gagner !

 

Les mobilisations ne faiblissent pas et de très nombreuses actions ont eu lieu pendant toute la période de fin d’année : déploiements, concerts, réveillons revendicatifs, distribution de jouets et actions de solidarité, manifestations et rassemblements... il n’y a pas eu de trêve.

Les cheminot.e.s, les agent.e.s de la RATP, comme les personnels de l’Opéra de Paris et toutes celles et ceux qui sont en grève depuis le 5 décembre, sont plus que jamais déterminé.e.s et décident chaque jour, la reconduction de la grève.

La population, malgré les pressions gouvernementales et médiatiques, soutient très majoritairement le mouvement social. Elle manifeste son soutien en versant massivement aux caisses de solidarité ou en participant aux initiatives initiées par les organisations syndicales et les grévistes.

 

 

Pas de trêve jusqu’au retrait !

 

Les organisations CGT Éduc’action – FSU – SNALC – SUD Éducation - FAEN constatent l’importance exceptionnelle de la journée de grève interprofessionnelle du 17 décembre contre le projet de réforme des retraites. Dèsle 05 décembre, le mouvement était particulièrement suivi dans l’Éducation et s’est inscrit dans la durée notamment par trois journées de grève majoritaire et des reconductions dans de nombreux établissements et écoles.

 

Les personnels de GRETA et de CFA soumis

à des pressions inacceptables.

 

Une intersyndicale nationale réunissant la CGT Éduc’action, la FNECFP-FO, le SNES-FSU et SUD adresse un courrier au Ministre lui demandant de mettre un terme aux regroupements de CFA dans les GRETA et aux pressions qui en découlent pour les personnels.

La loi du 5 septembre 2018 « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » modifie en profondeur les modalités de la formation professionnelle et particulièrement celles de l’apprentissage.

 

Rencontre avec JM Blanquer :

des paroles et rien d’autre. 

 

La CGT Éduc’action a été reçue ce lundi 16 décembre par le ministre de l’Éducation nationale.

Notre organisation n’a rien appris de nouveau par rapport aux annonces faites la semaine passée par le Premier ministre ou JM Blanquer.

Le ministre a continué de marteler, contre toute logique, qu’il n’y aurait aucune diminution des pensions avec le futur système de retraites par points pour les personnels de l’Éducation nationale et a annoncé un calendrier de négociations de janvier à juin sur les revalorisations salariales.

Pour la CGT Éduc’action, tout ceci reste un effet d’annonces et ...

Télécharger le communiqué au format 

 

 

 

Mercredi 11 décembre, lors d’une action pacifique de soutien aux grévistes de la RATP, un enseignant syndicaliste d’Aubervilliers a été violemment interpellé. Après avoir passé 48h en garde à vue, et malgré de nombreux soutiens et rassemblements, il est aujourd’hui appelé à comparaître au tribunal de Bobigny. Cette répression syndicale qui cible un militant reconnu en plein mouvement contre le projet de réforme des retraites, illustre la répression permanente du mouvement social comme seule réponse du gouvernement aux colères populaires. 

La CGT Éduc’action demande sa libération immédiate et l’abandon de toutes les poursuites contre lui. 

Dourdan, le 13 décembre 2019

Télécharger le communiqué au format