Notre nouveau ministre semble devenir une coqueluche des médias. Il faut dire, et on ne peut que le reconnaître, qu’il maitrise son sujet, ayant été l’inspirateur des réformes les plus libérales des gouvernements Sarkozy en tant que haut fonctionnaire du ministère. 

Il faut dire également qu’il sait enfoncer les portes ouvertes en alignant les poncifs habituels sur l’École, l’égalitarisme, les fondamentaux, l’autorité pour des médias demandeurs d’une pensée simple, quitte à ce qu’elle soit caricaturale... 

Lire la suite dans le 4 pages collège de la CGT-Éduc'action (Sept. 2017) 

Collège BLANQUER : Collège de la concurrence et de la reproduction sociale !

À la manière de Mme Vallaud Belkacem qui avait balayé avec mépris la mobilisation majoritaire contre sa réforme du collège en la passant en force au soir du 19 mai 2015, M. Blanquer, sans s’être concerté avec les organisations syndicales, a publié le 18 juin un nouvel arrêté relatif à l’organisation des enseignements en collège,  applicable dès la rentrée, qui avait pourtant reçu un avis défavorable en CSE dix jours plus tôt.

Ce qui change avec le nouvel arrêté : flexibilisation et autonomie facteurs d’inégalités...

Lire la suite dans le tract de la CGT-Éduc'action " Collège BLANQUER : Collège de la concurrence et de la reproduction sociale ! " au format

 

L’Institution voudrait faire passer les enseignant-es opposé-es à la réforme du collège pour des dinosaures, voire des réactionnaires, qui ne veulent rien changer au collège, qui ne tireraient aucune leçon des échecs de l’Education nationale. En substance des méchants syndicalistes qui paralyseraient la France par leurs postures idéologiques. Nous oserions nous satisfaire des « médiocres résultats » du système éducatif. 

Pourtant, la CGT Éducation fourmille d’idées pour l’école ; ses repères revendicatifs en sont d’ailleurs la preuve. Notre vision de ce que devrait être notre système éducatif n’est pas plus idéologique que celle que le ministère nous impose aujourd’hui. A la CGT, nous pensons que la réussite de tou-tes les élèves ne peut s’obtenir qu’avec des moyens pour lutter contre les difficultés et le décrochage scolaire, et non à grands renforts d’EPI et d’AP en classe entière... 

L’intersyndicale s’est réunie, le mardi 3 novembre, pour envisager les suites de la lutte pour obtenir l’abrogation de la réforme du collège. 

POUR OBTENIR L'ABROGATION de cette réforme et la reprise des discussions pour un autre projet : 

Lire la suite dans le tract intersyndical au format