Carte des spécialités : la mise en oeuvre du tri social

 

La mise en place de la réforme confirme les craintes de la CGT Educ’action :

  • De nombreux enseignements seront moins proposés dans les lycées ruraux et périphériques (notamment les spécialités et options artistique et les langues anciennes et vivantes).
  • Des classes et des groupes de spécialité surchargés.
  • Une mise en oeuvre de la réforme différente d’un établissement à l’autre : choix des spécialités laissés aux élèves, trinômes de spécialités imposés, seuils d’ouverture différents d’une académie à l’autre, voire inexistants.
  • 8 heures de « marge » en 1ère pour financer l’AP, les dédoublements, les enseignements optionnels… Bref, le partage de la misère à la discrétion des établissements !

Lire la suite du tract "Carte des spécialités : la mise en oeuvre du tri social" au format

 

Face à une attaque d’une telle ampleur contre nos conditions de travail et l’égalité entre élèves,

la CGT Educ’action appelle les personnels à se mobiliser pour obtenir le retrait de cette réforme !

Toutes et tous en grève le 19 mars

 

 

 

Les rectorats chargés de la mise en œuvre

 

du Plan social en GA :

 

1 500 suppressions de postes 

 

Le Ministère ne propose aucune véritable solution pour revitaliser le GA :

Famille de métier : Fragilisation renforcée du GA

Cette organisation en famille va compliquer la tâche de l’enseignant qui devra jongler entre le référentiel disciplinaire et les compétences communes avec la logistique et le transport. Après la précédente réforme du Bac pro 3 ans, c’est une nouvelle attaque contre la spécialisation. Cela n’améliorera pas l’insertion professionnelle et dégradera davantage le niveau de qualification reconnu par l’entreprise.

Poursuites d’études : l’impasse ?

Le Ministère met en avant la faible insertion professionnelle ni-veau Bac et propose pour l’améliorer des dispositifs courts et non pérennes: FCIL,MC... La poursuite d’études après un bac pro GA en BTS est difficile pour nos élèves. Les diminutions horaires de la nouvelle réforme vont encore aggraver cette situation.

Lire la suite du tract au format 

 

Lire également la déclaration commune intersyndicaleL’intersyndicale des PLP appelle toujours à se mobiliser contre cette réforme désastreuse !
 

 

 

 

L'intersyndicale engagée contre la réforme de la voie pro du lycée

 

Vous trouverez  ci-dessous le matériel produit par l'intersyndicale nationale de la voie pro pour la semaine de mobilisation du 17 au 22 décembre 2018

La mobilisation la plus large possible  est nécessaire pour espérer obtenir le retrait de cette réforme.
 
Une nouvelle journée confédérale de mobilisation est prévue le 18 décembre 2018. Elle ponctuera cette semaine de mobilisation.

Le projet de réforme de la voie professionnelle a été rejeté par le Conseil supérieur de l'Éducation, notamment grâce aux voix  de l'intersyndicale CGT Éduc'action - SNUEP-FSU - SNEP-FSU -SUD Éducation - SNALC ..... Malgré tout le ministre Blanquer compte l'imposer dès septembre 2019. cette réforme imposée induira :

      - La réduction de 9 semaines de cours pour les élèves sur les 3 ans du Bac pro qui réduit encore plus les possibilités de pour-suites d’études ;

Lire la suite du tract au format 

 

Lire également les "notes pro de la CGT Educ'action" concernés par les familles de métiers "Métiers de la Relation Client" au format 

Lire également les "notes pro de la CGT Educ'action" concernés par les familles de métiers "Gestion administration, Transport, Logistique" au format  

 

 

 

 

Projet Blanquer : Un tri social accentué dès le lycée

Si le lycée actuel porte en lui la sélection et le déterminisme social, le projet de Lycée Blanquer l’accentue :...

Lire la suite dans le 4 pages "Lycée" de la CGT-Éduc'action au format