Enseignement pro : une note de service

 

qui confirme les dangers de la réforme.

 

Références réglementaires

Le Bulletin officiel n°12 du 21 mars 2019

Note de service n° 2019-023 du 18-3-2019

 

La CGT Educ’Action, depuis la publication du dossier de presse « Transformer le lycée professionnel » en mai 2018, n’a cessé de dénoncer les dangers contenus dans la réforme de la voie professionnelle. Cette note de service confirme les informations que nous vous avions fournies : attaque des heures élèves et des heures disciplinaires, développement de l’annualisation et de l’autonomie des établissements, employabilité immédiate des enseignant·es, personnalisation à outrance du parcours de l’élève !  

 

 

 

La CGT Éduc’action soutient les mobilisations des personnels

 

Depuis le 19 mars, la multiplication des assemblées générales, regroupant des personnels du premier et du second degré, montre le rejet de la politique menée par jean Michel Blanquer.

 

 

Appel du CNU du vendredi 22 mars

  

            La CGT Éduc'action réunie en conseil national à Dourdan les 20, 21 et 22 mars appelle à soutenir toutes les luttes et mouvements qui se développent dans les établissements, les écoles et les territoires contre l'ensemble des réformes dans l'Éducation nationale.

          Le Conseil National de la CGT Éduc'action appelle à se mettre en grève le 4 avril contre la politique de Blanquer et Macron, sa loi liberticide de l'École de la confiance et ses contre-réformes.

         Par ailleurs, la CGT Éduc'action appelle à ce que cesse la répression continue et insupportable contre les gilets jaunes, les lycéen·nes, les collègues mobilisé·es et les citoyen·nes en général. Elle demande la dissolution des forces spéciales de répression, comme la BAC et les compagnies d'intervention. 

Télécharger l'appel au format 

 


 

 

 

 

 

 

"La CGT Educ’action soutient l’initiative du collectif "touche pas à mon lycée pro" :

 

états généraux de la voie professionnelle

 

le samedi 6 avril au Sénat.

 

 

 

Appel du 30 mars : journée nationale d’action

 

Monsieur le Ministre, pour améliorer l’École

 

vous n’avez pas notre confiance !

 

Le ministère de l’Éducation nationale poursuit sa politique éducative rétrograde et libérale sans prendre en compte ni l’expertise professionnelle des acteurs de terrain, ni les avis de leurs organisations syndicales, ni ceux de l’ensemble de la communauté éducative.

L’amélioration de notre système éducatif exige certes, une ambition politique forte mais également une construction qui soit commune et concertée. Or le ministre entend imposer de nombreuses transformations et continue de le faire à marche forcée.