Presque 5 ans après sa généralisation, la nécessité d’un bilan s’impose ! 

A l’évidence, le bac pro en 3 ans suscite de nombreuses réactions et inquiétudes... 

 

Depuis plusieurs mois, les organisations syndicales de l’enseignement professionnel ont alerté le ministère sur les difficultés rencontrées dans la mise en place du nouveau baccalauréat professionnel Gestion Administration, créé à la rentrée 2012. 

2014 : les PLP doivent être entendus !

Après des mois de silence le ministère a, enfin, ouvert des "discussions" sur deux aspects de la réforme du bac pro 3 ans : les PFMP et les CCF. Les demandes répétées de la CGT Educ’action et de l’intersyndicale nationale ont enfin porté.
Pour la CGT Educ’action, si les propositions qui sont faites vont dans le bon sens, elles sont pour autant très loin de satisfaire toutes nos revendications.
Nous exigeons une remise à plat, totale, de la réforme du bac pro 3 ans.
En 2014, nous devrons être entendus...

Lire la suite dans notre 4 pages spécial enseignement professionnelImage

 

Au début du mois de novembre, l'intersyndicale de l'enseignement professionnel (CGT-Éduc'action, SNUEP-FSU, SNEP-FSU, SNETAP-FSU, SNETAA-FO, SUD Éducation, SNALC-FGAC, FAEN) s'est adressée au ministre de l’Éducation, Vincent Peillon, sur la question du mode de certification des diplômes de la voie professionnelle, CAP, BEP et Baccalauréat professionnel. Ceux-ci sont, aujourd'hui, principalement délivrés par un contrôle en cours de formation (CCF) dont la généralisation a provoqué une grande désorganisation de la scolarité des élèves, une aggravation des conditions de travail des personnels  et présente une menace  sur la valeur nationale des diplômes...

Voie pro : Quel changement ?

Il y a plus d’un an François Hollande était élu président de la République mettant en avant le mot d’ordre du changement. Force est de constater que le changement annoncé n’a pas été à l’ordre du jour, en particulier pour la voie professionnelle. 
Les personnels des lycées professionnels et des sections d’enseignement professionnel voient leurs conditions d’exercice continuer à se dégrader, les élèves de ces établissements subissent des conditions d'études de plus en plus difficiles. 
Les créations de postes annoncées sont à peine perceptibles dans une politique globale d’austérité qui touche aussi l’Éducation nationale...

Lire la suite dans notre 4 pages spécial enseignement professionnelImage