Documentaliste (metiers)

Le décret n°2014-940 du 20 août 2014 relatif aux obligations de service et aux missions des personnels enseignants exerçant dans un établissement public d'enseignement du second degré, dans son article 2, reconnait la possibilité offerte aux professeur-e-s documentalistes volontaires (ce n’est donc pas imposable) d’assurer des heures d’enseignement. Dans le cadre de leur « service d'information et documentation, d'un maximum de trente heures hebdomadaires », « chaque heure d'enseignement est décomptée pour la valeur de deux heures pour l'application du maximum de service ».
On pouvait donc croire que l’ensemble des heures d’initiation, cours, et autres découvertes de la recherche documentaire serait enfin comptabilisé comme telles et ainsi décomptées de l’emploi du temps...

Lire la suite dans le tract de la CGT-duc'action "Missions et obligations de services : Les professeur-e-s documentalistes sont des enseignant-e-s

 

Alors que le nombre d’enseignants recrutés au concours de Documentation flirte, désormais, avec une barrière symbolique à deux chiffres (seulement 105 admis au CAPES externe en 2012) et que les sources de recrutement se diversifient (nouveaux emplois précaires et recours, comme il y a vingt-cinq ans, à des personnels en reconversion sur des délégations fonctionnelles ou des détachements), il est difficile de considérer cette discrète évolution comme fortuite...

Lire la suite dans notre 4 pages "spécial" Enseignant-es documentalistes au format 

Le projet d’une nouvelle circulaire de mission pour les professeurs documentalistes initié en mai 2010 par la DGESCO, fortement amendé par les organisations syndicales, laissait à penser que leurs conditions de travail allaient s’améliorer… Mais le projet de nouveau enfoui dans les cartons du ministère, force est de constater qu’il n’en est rien !...

Lire la suite dans notre tract national Image