Quelques éléments sur le dossier retraite et la réforme Macron

  • Quelques notions et définitions essentielles  :  
    • La retraite, qu’est-ce que c’est ?
    • Répartition ou capitalisation ?
    • Prestations définies ou cotisations définies ?
    • Contributif ou redistributif ?
    • Indexation sur les prix ou sur le salaire moyen ?...

Manifestez le jeudi 14 juin 2018, signez la pétition CSG !

Depuis son installation à la présidence de la République, M. Macron méprise les retraités, les caricature comme des « riches » et des « nantis ». Il a gelé les pensions en 2018 et a augmenté la CSG de 25 %, ce qui diminue de plusieurs centaines d’euros par an le pouvoir d’achat d’un grand nombre de retraités depuis le 1er janvier 2018...

Lire la suite dans le tract intersyndical au format 

Le Président Macron et son gouvernement ont présenté la réforme de la TH comme une compensation de l’augmentation de 25 % de la CSG (+ 1,7 point) à compter du 1er janvier 2018 pour plus de 60 % de retraité-e-s.

Ce que réclame les retraité-e-s ce n’est pas une compensation mais l’annulation de l’augmentation de la CSG, d’autant plus que certains n’auront aucune réduction de leur TH.

Afin de savoir qui est concerné par l’augmentation de la CSG et l’application éventuelle de la réforme Macron de la TH, il faut connaître le revenu fiscal de référence (RFR)... 

Lire la suite dans le tract de la "CGT Retraités" au format 

 

L’Union fédérale des syndicats de l’État CGT appelle les retraité·e·s de la Fonction publique de l’État à manifester le 15 mars 2018 pour la revalorisation de leur pouvoir d’achat et l’amélioration de leurs droits légitimes. 

Depuis le 1er janvier, 10 millions de retraité·e·s subissent l’augmentation de 1,7 point de la Contribution Sociale Généralisée (CSG), cela se traduit par une baisse conséquente de leur pension. Leur taux de CSG est passé de 6,6 % à 8,3 %, soit une augmentation de 25,8 %. Ce qui représente environ une perte de : - 306 € par an pour une pension brute de 1 500 € par mois, - 408 € par an pour une pension brute de 2 000 € par mois...  

Lire la suite dans le tract de l'UFSE-CGT "Le 15 mars 2018 : journée nationale d’actions des retraités" au format 

Lire le tract unitaire intersyndical au format 
"NON À LA BAISSE DES PENSIONS
Les retraitées et les retraités : ni privilégiés ni assistés !

 

Le gouvernement persiste en maintenant sa politique d’austérité envers les salariés, les chômeurs et les retraités. La relance économique ne peut être effective qu’en leur donnant du pouvoir d’achat, plutôt que d’arroser les entreprises d’aides publiques sans effet sur l’investissement et l’emploi...