Questions sur l’apprentissage(s) : ni tabou, ni totem ? 

Lorsque l’on parle de l’apprentissage, reviennent souvent les problématiques de concurrence (entre les LP et les CFA, entre les personnels), de qualité de la formation, etc... Ces problématiques sont réelles et importantes. Elles participent d’un système scolaire profondément inégalitaire.
Elles induisent des processus de repli sur soi qui sont dommageables pour les personnels et pour les jeunes. La FERC‐CGT est attachée à une formation initiale professionnelle de qualité, quel que soit son statut. Elle revendique pour ses personnels des conditions de travail leur pemettant d’assumer correctement ces missions.
Tout en luttant au quotidien contre ces difficultés, il nous importe, à la CGT, de faire des propositions concrètes pour gagner un droit à l’éducation permanente pour une formation émancipatrice tout au long de la vie...

Lire la suite dans le 12 pages spécial apprentissage de la FERC-CGT (juin 2015) 

Le ministère impose un décret instituant une indemnité de sujétion allouée aux enseignant-e-s assurant un service en classe de première, de terminale ou préparant à un certificat d'aptitude professionnelle. Ce décret supprime donc les indemnités de CCF.
Elles sont remplacées par une nouvelle indemnité de sujétion allouée aux enseignants assurant un service d'au moins 6 heures en classe de première ou de terminale Bac pro ou préparant à un CAP.
Le taux annuel de cette nouvelle indemnité est fixé à 300 € (pour la rentrée 2015) et 400 € (pour la rentrée 2016). 

Lire la suite dans le tract de la CGT-Éduc'action 

L’intersyndicale regroupant le SNETAA-FO, la CGT Educ’action, le SNUEP-FSU, le SNEP-FSU, le SNCL-FAEN, le SPIEN, le SIES, appelle l'ensemble des collègues des lycées professionnels, Segpa, Erea, SEP à se mobiliser contre les politiques mises en œuvre dans l’enseignement professionnel public...

L’intersyndicale regroupant le SNETAA-FO, CGT, SNUEP-FSU, SNCL-FAEN, SPEIN, SIES, s’est réunie le vendredi 19 décembre pour analyser ensemble les politiques mises en oeuvre dans le champ de l’enseignement professionnel public...

Après 10 années de gouvernement de droite et de réformes rétrogrades de l’Ecole, les espoirs qu’auraient pu faire naître l’annonce d’une « refondation » de l’Ecole et de l’embauche massive d’enseigant-e-s se sont vite heurtés aux réalités budgétaires et idéologiques de ce gouvernement...

Lire la suite dans notre 4 pages spécial lycée