1 milliard d’euros pour l’apprentissage…

Rien pour les Lycées Professionnels !

 

En recevant les organisations syndicales, le jeudi 4 juin 2020, Emmanuel Macron a annoncé dé-bloquer plus d’un milliard d’euros pour l’apprentissage. En plus des importantes aides déjà existantes de l’État et des Régions, ce seraient 5000 euros supplémentaires pour une entreprise qui engage un mineur. Cette aide serait sans condition pour les entreprises de moins de 250 salarié·es, et avec obligation pour les autres d’atteindre 5% d’alternant·es dans leurs effectifs à l’échéance de la mesure. Les entreprises de moins de 250 salarié·es recevaient déjà 4125 € par embauche. Selon l’entourage de l’ex ministre du Travail, Muriel Pénicaud avec cette mesure, un·e apprenti·e de moins de 20 ans ne coûtera rien à l’employeur.

 

 

Le tertiaire administratif : de réformes en réformes

Le Bac Pro Gestion-Administration devient

le bac Assistance à la Gestion des Organisations (AGO).

 

En 2011, les Bacs pro Comptabilité et Secrétariat ont été fusionnés en un seul Bac Gestion-Administration (GA), supprimant les notions de comptabilité. L’insertion professionnelle des élèves a été dégradée. Les tâches des collègues ont été alourdies, via la mise en place de l’évaluation avec Cerise-Pro. Diplôme dévalorisé, collègues en souffrance, mutations impossibles… Le constat est lourd. Aujourd’hui, le ministre considère qu’il y a trop d’élèves en Bac pro GA, il annonce une réduction de 50% de la filière d’où un plan RH de reconversion massive des profs de la filière. La menace d’un licenciement pèse directement sur les non-titulaires.

Les profs de la matière n’ont pas à payer l’échec du Bac pro GA ! 

Lire la suite et télécharger le 4 pages en format  

 

 

 

La réforme « Blanquer » de la voie professionnelle du lycée est porteuse de reculs majeurs pour les personnels et les élèves. Elle tourne le dos à la perspective d’une voie professionnelle du lycée permettant tout à la fois in- sertion professionnelle et poursuites d’études en baissant les horaires élèves et en réduisant drastiquement les enseignements disciplinaires. Les « derniers de cordées » sont les premier·ères sacrifié·es par le ministère.

Lire le guide syndical

 

 

 

Enseignement pro : une note de service

 

qui confirme les dangers de la réforme.

 

Références réglementaires

Le Bulletin officiel n°12 du 21 mars 2019

Note de service n° 2019-023 du 18-3-2019

 

La CGT Educ’Action, depuis la publication du dossier de presse « Transformer le lycée professionnel » en mai 2018, n’a cessé de dénoncer les dangers contenus dans la réforme de la voie professionnelle. Cette note de service confirme les informations que nous vous avions fournies : attaque des heures élèves et des heures disciplinaires, développement de l’annualisation et de l’autonomie des établissements, employabilité immédiate des enseignant·es, personnalisation à outrance du parcours de l’élève !  

 

 

 

La CGT Éduc’action soutient les mobilisations des personnels

 

Depuis le 19 mars, la multiplication des assemblées générales, regroupant des personnels du premier et du second degré, montre le rejet de la politique menée par jean Michel Blanquer.