Indemnités E3C : nouvelle provocation du ministre

 

Le 20 janvier, le ministère a dévoilé aux organisations syndicales ses projets de décrets et arrêtés sur les indemnités d’évaluation des E3C qui seront étudiés au comité technique ministériel du 29 janvier.
Sans préjuger du contenu définitif de ces textes à l’issue du CTM, ces projets sont, en l’état, totalement inacceptables.

 

 

Réforme des Retraites : Pour la CGT Educ'action,

c'est toujours NON, Un point c'est tout

 

En abandonnant provisoirement l’âge pivot, le gouvernement veut apparaitre comme celui qui joue l’apaisement et qui souhaite entrer dans une négociation constructive avec certains partenaires sociaux.

Pour la CGT Éduc’action, cette annonce est un leurre car cette mesure est simplement suspendue.

Cela permettra au gouvernement de légiférer seul en cas d’ échec des négociations entre patronat et syndicats. Il n’y a aucun doute sur le fait que l’âge pivot se transformera alors en âge d’équilibre avec les mêmes caractéristiques et les mêmes effets.

Lire et télécharger le tract au format 

 

Déterminé-e-s jusqu’au retrait !


 
La mobilisation se poursuit semaine après semaine pour le retrait du projet de réforme des retraites, entraînant chaque jour de nouveaux travailleur-euse-s, de la jeunesse... De nombreuses initiatives se tiennent sur tout le territoire : grève, manifestations, rassemblements, piquets de grève, etc… rassemblant à nouveau plusieurs centaines de milliers de personnes.

 

 

Revalorisations, toujours pas de réponses


aux interrogations des personnels

 

La CGT Éduc’action a été reçue ce mercredi 15 janvier par Jean-Michel Blanquer pour discuter de la revalorisation salariale des enseignant·es dans le cadre de la réforme des retraites.

Notre organisation attendait de cette réunion des précisions concrètes sur les intentions du ministre. Mais à l’instar du reste du gouvernement, ce dernier s’obstine à maintenir le flou sur ses intentions réelles.

 

 

La mise en place du nouveau Bac Blanquer vient confirmer nos craintes. L’autonomie des établissements (que nous dénonçons depuis le début comme facteur d’inégalités) permettra  avec la mise en place des épreuves E3C (épreuves communes de contrôle continu qui  représentent 30 % de la note finale du Bac), d’avoir un Bac maison qui aggravera encore ces inégalités.