LYCÉE PROFESSIONNEL : EN GRÈVE LE 18 OCTOBRE

POUR LE RETRAIT DU PROJET MACRON

 

Le président Macron persiste à vouloir imposer aux personnels sa réforme des lycées professionnels calquée sur le modèle de l'apprentissage. C'est un exemple révélateur que la méthode ne change pas : aucun bilan de la réforme précédente, aucune concertation en amont de cette annonce brutale et une feuille de route tardive (et floue) alors même que des décisions lourdes de conséquences sont en préparation.

 

 

Halte à la répression syndicale.
Pour le respect de la liberté syndicale
Kai Terada doit être réintégré sur son poste sans délai !

 

Lors du CTMEN de ce vendredi 23 septembre, Les organisations syndicales FSU, UNSA Éducation, FNEC-FP FO, SGEN CFDT, CGT Éduc’action, SNALC – avec le soutien de Sud Éducation – ont fait une déclaration commune dénonçant avec la plus grande fermeté les pratiques de répression syndicale ou d’atteinte à la liberté syndicale et exigeant l’annulation de la décision de la rectrice de Versailles de muter d’office Kai Terada, professeur de mathématiques au Lycée Joliot-Curie de Nanterre et militant syndical départemental Sud Éducation.

En l’absence de réponse du ministre ou de son cabinet en séance, inacceptable compte-tenu de la gravité en termes de répression syndicale que constitue la mesure prise à son encontre, la FSU, la FNEC FP-FO et la CGT Éduc’action ont quitté le CTMEN.

 

 

Le Collège pas "homme malade" mais parent pauvre
du système scolaire

 

Changement de ministre, mais pas de méthode… C’est encore une fois par la presse que les personnels et les organisations syndicales apprennent les contours d’une probable réforme du collège.


Non Monsieur le ministre, le collège n’est pas « l’homme malade du système ». Il serait plutôt le parent pauvre du 2nd degré puisqu’il subit depuis des années la dangereuse et récurrente baisse des moyens. La réforme Vallaud-Belkacem puis les aménagements Blanquer ont ainsi contribué à dégrader encore plus les conditions d’étude et de travail.

Accès au CDI pour les AEd

Quelques rappels pour ne pas se faire avoir...

 

Derrière cette « avancée historique », que voyons nous ?

La publication du décret N°2022-1140 du 9 août 2022 officialise la CDIsation des AEd.

Est-ce la fin de la précarité pour les nombreux·ses AEd qui sont enfin recruté·es ? Pas vraiment...Oui, ils et elles pourront enfin accéder à l’emprunt bancaire en ayant un emploi pérenne, mais avec des salaires de misère (40 euros brut au dessus du SMIC pour un temps plein !).

De plus, et malheureusement, le CDI n’est pas un droit opposable au bout de 6 ans. Cette possibilité est laissée à la discrétion... des chef.fes d’établissements ! L’avenir sera à la discrimination...

Lire la suite de notre tract au format 

 

 

Accès au CDI pour les AEd

Quelques rappels pour ne pas se faire avoir...

 

Derrière cette « avancée historique », que voyons nous ?

La publication du décret N°2022-1140 du 9 août 2022 officialise la CDIsation des AEd.

Est-ce la fin de la précarité pour les nombreux·ses AEd qui sont enfin recruté·es ? Pas vraiment...Oui, ils et elles pourront enfin accéder à l’emprunt bancaire en ayant un emploi pérenne, mais avec des salaires de misère (40 euros brut au dessus du SMIC pour un temps plein !).

De plus, et malheureusement, le CDI n’est pas un droit opposable au bout de 6 ans. Cette possibilité est laissée à la discrétion... des chef.fes d’établissements ! L’avenir sera à la discrimination...

Lire la suite de notre tract au format