Continuité pédagogique et enseignement à distance :

que veut nous dire le directeur du CNED ?

 

Depuis la fermeture des écoles et établissements scolaires la semaine passée, nous assistons à la mise en place généralisée de ce qu’appelle le ministère « continuité pédagogique » et enseignement à distance. Cela soulève un certain nombre de questions sur les pratiques pédagogiques, les conditions de travail et d’étude, mais aussi sur les outils mis à disposition des personnels et des élèves par l’administration. Au-delà des aspects pratiques et techniques qui ont très vite montré leurs limites, cette mise en œuvre suscite de nombreuses questions sur le métier d’enseignant·e.

 

 

Paris le 23 mars 2020

Monsieur le Ministre,
Les personnels montrent leur engagement pour accueillir dans les écoles les enfants de soignant-es, assurer les fonctions techniques et administratives qui requièrent impérativement leur présence sur site et maintenir une activité scolaire. Leur protection est nécessaire. Nous exigeons que les mesures de protection et d'hygiène soient appliquées, que du matériel (masque, gel hydroalcoolique, serviette à usage unique…) soit systématiquement fourni dans les écoles, établissements et services. Dans de trop nombreuses situations ce n’est pas le cas.

 

Les personnels de l'Éducation nationale à l'épreuve du télétravail.

 

Depuis lundi 16 mars, et suite aux décisions présidentielles de ces derniers jours, tous les personnels de l’Éducation sont appelés à exercer leurs missions en priorité par le télétravail et à distance.

La première journée a été chaotique avec des personnels enseignants qui ont eu toutes les peines du monde à maintenir "la continuité pédagogique" comme demandée par notre administration. En effet, de nombreux bugs informatiques avec les plateformes CNED ou ENT ont même incité certains ou certaines collègues à se tourner vers d’autres formes de communication comme WhatsApp, voire même à donner leurs coordonnées personnelles (propres mails ou numéros de téléphone). Ceci pose alors de très nombreuses questions essentielles liées aux règles de la RGPD.

 

 

PERSONNELS ADMINISTRATIFS:face la crise sanitaire actuelle,

ladministration doit avant tout protéger la santé des personnels!

 

La présence physique dans les établissements doit être exceptionnelle. Des collègues nous ont signalé des abus ces derniers jours. Le télétravail doit constituer la règle et la présence physique l’exception, uniquement pour les tâches qui sont de l’ordre de la continuité impérative du service public et de l’hygiène. Assurer une continuité administrative n’autorise pas l’administration à mettre les personnels en danger! Quand le télétravail est impossible, le maximum de précautions doit être pris par l’employeur (équipements de protection et désinfectants), des rotations envisagées pour les équipes, en petit nombre. Si vos supérieur∙es hiérarchiques vous mettent en difficulté, contactez-nous!

Télécharger le tract au format 

 

Questions et réponses

"Spécial fermeture des établissements scolaires"

 

Contredit systématiquement par le président et le premier ministre après chacune de ses interventions, le ministre a du attendre dimanche après-midi et l’intervention de l’intersyndicale pour enfin prendre la mesure de la situation et rappeler que le télé travail à domicile devait être la règle pour l’immense majorité des personnels.

La CGT Éduc’action sera à vos côtés pour vous apporter les réponses les plus précises possibles au fur et à mesure mais surtout pour s’assurer que les hiérarchies intermédiaires se conforment bien aux préconisations ministérielles de souplesse pour les personnels.