Suite à l’adoption de la Loi de Transformation de la Fonction publique, à compter du 1er janvier 2020, les commissions paritaires (CAP) ne sont plus compétentes pour l'examen des questions relatives aux mutations, aux détachements et aux intégrations directes.

Les opérations de mutations 2020 s'inscrivent désormais dans le cadre général fixé par les Lignes Directrices de Gestion ministérielles (LDG) de l'enseignement scolaire. Ces Lignes Directrices de Gestion déterminent la politique de mobilité ministérielle et académique.

Présentées aux CT ministériels des 5 et 13 novembre 2019, publiées au BOEN du 14 novembre 2019, ces Lignes Directrices de Gestion, ont été rejetées à l’unanimité par l’ensemble des organisations syndicales !

Sommaire

 

Depuis la mi-janvier, le ministère impose dans les Lycées généraux et technologiques la tenue des épreuves communes de contrôle continu (E3C). Ces examens qui découlent de la réforme du baccalauréat et le remettent en cause, se déroulent dans des conditions d'impréparation et de désorganisation jamais connues. Depuis plusieurs mois pourtant les organisations syndicales alertent sur les difficultés prévisibles quant à ces épreuves. Et de fait, ces problèmes s’accumulent : organisation, ouverture tardive de banque nationale de sujets (BNS), disparité du déroulement des examens entre établissements remettant en cause le principe d’égalité entre élèves, soucis d’organisation des corrections, improvisation totale quant à l’évaluation. Face à l’intransigeance du ministre, tous ces désordres ont amené nos collègues enseignant·es à se mettre en grève marquant ainsi leur refus d’une réforme aberrante et inique. Face à ce droit légitime, le ministre entend passer en force et coûte que coûte aller au bout d’un examen qui est d’ores et déjà un échec en appelant les personnels administratifs à assurer la surveillance des épreuves. 

Télécharger le tract au format  

 

Sommaire

 

Postes administratifs et réforme territoriale.

Un répit, vraiment ?

Pas de suppression de postes cette année... Ni de créations non plus malgré des ouvertures d’établissements ! De quoi être soulagé·e?

Pas vraiment. Les ouvertures d’établissements dans nos académies ne se feront qu’au détriment de postes qui seront supprimés ailleurs et certaines académies continuent à payer un lourd tribut.

 

 


Le Petit Cahier N°60 : Le télécharger  

Publication nationale 1° degré de la Cgt Educ'Action

N°60 Février 2020

Sommaire : 

Edito  p 1 
Agir pour l’École p 2
Direction p 3-6
Carte scolaire Rentrée 2020, ça va être sanglant ! p 7
Inclusion p 8-12
Retraite : vu en manif’ p 13-15
Loi FP et incidence sur les CAP p 16

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans une lettre de cadrage du 12 juin dernier relative à la réforme de l’organisation territoriale de l’État, le Premier ministre entend réorganiser le réseau déconcentré de l’État pour, nous dit-on, gagner en efficience en mutualisant et rationnalisant les moyens. L’objectif annoncé est clairement de diminuer les moyens. La loi de 2015 relative à l’instauration des grandes régions a fait évoluer l’organisation territoriale des services déconcentrés de l’Éducation nationale en 2016 avec la création de 17 régions académiques regroupant 30 académies.

 

Sommaire

  • Edito
  • Schéma nouvelle gouvernance
  • Création des SIA
  • Respect des personnels ?

 

Télécharger le "4 pages" Réforme de l'organisation territoriale de janvier 2020 au format