Les mesures et annonces gouvernementales se succèdent concernant nos salaires. Elles ne font que confirmer les motivations qui avaient conduit la CGT, au contraire d’autres organisations syndicales, à refuser de signer le PPCR...

Lire la suite dans le tract de la CGT-Éduc'action "PPCR, l’arnaque ! N’attendons plus pour agir ensemble pour nos salaires

 

Le projet de loi de finances pour 2018, et le projet de loi de financement de la Sécurité sociale qui lui est associé, vont accumuler des mesures les plus régressives de ces dernières années envers les  agents de la Fonction publique et de ses fonctionnaires. 

1) Une hausse de la CSG DE 1,7% pour tous les agents sans véritable compensation : 

En augmentant la CSG de 1,7 % pour les salariés et retraités, le Gouvernement accentue une nouvelle fois le transfert du financement de la sécu des cotisations sociales vers l’impôt et la fiscalisation.

Ce transfert s’est continuellement accru depuis la création de la CSG par le Gouvernement Rocard en 1991 jusqu’au Gouvernement Jospin en 1998 où la CSG est passée de 1,1 % à 7,5 % pour les salariés et 6,6 % pour les retraités.

Avec cette nouvelle augmentation, la part des cotisations finançant la sécu passerait de 86,8 % en 1991 à 65,6 % alors que la part de l’impôt incluant la CSG passerait de 4,9 % à 30,3 %...

Lire la suite dans le tract de la CGT "NON A L’AUGMENTATION DE LA CSG : Agissons pour l’augmentation des salaires et pensions

Lire le 4 pages de la CGT "LA CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) : DÉJA 27 ANS…" 

 

Tableaux des Indices Majorés (IM) par corps, grade et échelon (à compter du 1er janvier 2017)

Cliquez sur le corps et grade correspondant à votre situation : 

 
 Heures supplémentaires : Un marché de dupes !

Visionner ou télécharger notre 7 pages Spécial "Heures supplémentaires