Rapport Azéma :

vers la liquidation de l'éducation prioritaire ?

 

 

Avec plusieurs mois de retard, le ministère de l’Éducation nationale vient de dévoiler le rapport Azéma-Mathiot sur l’éducation prioritaire et en zone rurale.

Pour la CGT Éduc’action, l’essentiel des propositions de ce rapport sont totalement inacceptables car elles sont le prolongement de la réforme de 2014 et du dispositif ECLAIR mis en place par le DGESCO Blanquer. Surtout, il s’agit ni plus ni moins de réduire l’éducation prioritaire aux seuls réseaux d’éducation prioritaire renforcée (REP+) qui, à terme, se réduiront aux quartiers estampillés politique de la ville. Cela reviendra à généraliser les cités éducatives, dispositif dénoncé par la CGT Éduc’action, alors qu’elles ne sont qu’une expérimentation.

 

CONTRE LE PROJET DE RÉFORME DES RETRAITES

TOUTES ET TOUS EN GRÈVE LE 05 DECEMBRE

Macron s’attaque de façon systémique à notre système de retraite. D’un système de salaire socialisé où chaque salariée verse une partie de son salaire (via les cotisations patronales et salariales) dans une caisse commune de redistribution (pour les retraites, la branche santé de la sécurité sociale…), le gouvernement veut un système à points totalement individualisé. .../...

 

COMMUNIQUÉ INTERSYNDICAL


Les organisations syndicales CGT Éduc’action, Snes FSU, SNFOLC, SNCL Faen, Sud Éducation, SIES se sont réunies le 22 octobre 2019.
Elles considèrent que le projet de réforme Macron/Delevoye, de retraite par points constitue une régression majeure.
Elles ont convenu d’élaborer un matériel commun, pour dans un premier temps informer les collègues et permettre aux militants et militantes des académies et départements d’organiser des heures d’information syndicale et des assemblées générales communes, de faire des tournées d’établissements pour préparer et réussir ensemble la grève interprofessionnelle du 05 décembre et ses suites.
C’est pourquoi, elles appellent les personnels à décider collectivement des suites à donner à cette journée de grève.
Elles continueront à se rencontrer, à échanger régulièrement pour construire, avec les personnels, le rapport de forces nécessaire pour gagner le retrait de ce projet.

Paris, le 24 octobre 2019

 

 

 

Télécharger le communiqué en format

 

 AESH, ne restons pas isolé·es

Le 20 novembre, en AG et dans la rue

Pour la revalorisation et un statut !

 

Avec l’intersyndicale nationale, la CGT Éduc’action et son collectif national AESH appellent les personnels à construire la mobilisation pour faire avancer leurs droits et exiger dignité, amélioration du salaire et des conditions de travail, reconnaissance et statut.

 

 

Rentrée chaotique :

promesses non tenues, précarité maintenue

Mobilisation massive des AESH le 20 novembre 2019


Contrairement aux promesses gouvernementales pour une rentrée 2019 placée “sous le signe de la maturité et de la réussite”, les accompagnant·es d’élèves en situation de handicap (AESH) vivent une dégradation de leurs conditions de travail : temps incomplets subis, non-renouvellements massifs, salaires non versés avec des acomptes souvent indécents, affectations aberrantes, attente insupportable des documents administratifs, services de gestion saturés.