Continuité pédagogique: où en sommes-nous?

Lorsqu’il dit mi-mars que « tout est prêt pour la continuité pédagogique », notre ministre - outre qu’il ment au vu des dysfonctionnements - ne s’intéresse qu’à l’aspect purement technique. Or, la continuité pédagogique est avant tout une question humaine.

Collèges et lycées :


pas de reprise sans garanties sanitaires et pédagogiques


L’annonce de la réouverture des établissements du second degré (à partir du 18 mai pour les collèges dans les zones vertes et éventuellement début juin tous les collèges et lycées) a été accueillie avec inquiétude, scepticisme par les personnels que nous représentons. Inquiétude quant aux risques sanitaires que représente le regroupement de plusieurs dizaines à plusieurs centaines de personnes dans un même lieu ; scepticisme quant à l’intérêt pédagogique d’une reprise tardive dans des conditions très dégradées.

 

La CGT Éduc'action et sa fédération FERC-CGT

ont mis en place des pages spécifiques pour le déconfinement.

A la fois une page d'outils et une plateforme de témoignages.

Mais aussi une Foire Aux Questions régulièrement mise à jour.

 

 La page des outils de la CGT Éduc'action  // La plateforme de témoignages de la FERC

                                

Face aux incohérences du gouvernement et aux pressions hiérarchiques,

les personnels doivent s'organiser collectivement

 

Le Président de la République et le Premier ministre ont annoncé leur volonté d’imposer l’ouverture des écoles à partir du 11 mai, allant ainsi à l’encontre des avis de l’INSERM et du Conseil scientifique qui s’est exprimé le 16 avril, soit trois jours après l’annonce présidentielle.

Considérant que le risque de transmission est important dans les lieux de regroupement massif que sont les écoles ou les établissements scolaires et que les mesures barrières chez les plus jeunes seront difficiles à appliquer, les autorités sanitaires préconisent la fermeture de ces établissements jusqu’en septembre.

AESH et 11 Mai : Flou total et danger !

 

Alors que la réouverture des Écoles annoncée par le Président Macron suscite incompréhension et craintes, la communication faite aux AESH par l’administration reste des plus floues ou inexistante et varie selon chaque académie voire établissement.