Réforme des retraites dans l’Éducation nationale.

Des inquiétudes plus fortes que prévu.

Une mobilisation à construire d’urgence.

 

Les organisations syndicales représentatives de l’Éducation nationale ont été reçues par JM Blanquer et JP Delevoye le mardi 8 octobre afin de lancer les discussions autour de la future réforme des retraites voulue par le président Macron.

La CGT Éduc’action s’y est rendue afin de connaitre les axes de travail décrétés par le gouvernement sur cette question, la méthode de travail et le rythme de la concertation.

 

Pourquoi la CGT Éduc’action

 

refuse de participer

 

aux comités de suivi des réformes

 

Les personnels du ministère de l’Éducation se sont mobilisés tout au long de l’année scolaire 2018/2019 contre des réformes qui façonnent notre école en accentuant le tri social et qui génèrent une perte de sens de nos métiers.

Elle s’appelait Christine Renon, elle avait 58 ans était directrice d'école à Pantin, et aimait son travail.

 

 

« Plus jamais ça ! »

Signez la pétition

 

Le geste désespéré de Christine le samedi 21 septembre, directrice de l’école Méhul à Pantin, bouleverse toute notre profession.

 

 

Pour ne plus revivre de tels drames !

 

 

Lire l'article de la CGT Educ'action 93 et le communiqué intersyndical du 93 

Signez la pétition en ligne  

Le suicide de notre collègue de Pantin est un drame insupportable. Les raisons de son acte, expliquées à ses collègues et son administration dans sa lettre, soulèvent l’émotion et la colère des membres de la communauté éducative.

Pour la CGT Éduc’action, ce courrier symbolise le rejet de la politique du ministère qui se fait trop souvent contre les personnels qui réclament le droit de faire correctement leur travail auprès des élèves et dans le respect de leur liberté pédagogique, des valeurs éducatives qu’ils portent et de leurs conditions de travail.