Nouveaux Programmes de la voie pro : 

un manque d’ambition au service du tri social.

 

Alors que l’ensemble des nouveaux programmes d’enseignement général de la voie pro viennent d’être publiés au BO ce 11 avril, le Ministre s’adresse une nouvelle fois aux PLP pour en vanter les mérites et tenter de les persuader de sa confiance en leur savoir-faire.

M le Ministre, Mme la Présidente, cher·ères collègues

Nous ne reviendrons pas sur notre travail au sein du CSE, sur les conditions d’étude des textes proposés, sur les modifications répétées d’ordre du jour ou de calendrier car il y a comme une lassitude face à la répétition et un épuisement. Nous tenions simplement à signaler une fois de plus à cette assemblée, mais également au ministère, que ces conditions de travail ne sont ni un signe de respect ni une marque de confiance à notre égard ou à l’égard du dialogue social.

 

 

Concours de recrutement dans le Premier degré :

un scandale !

 

Alors que les épreuves écrites du concours de recrutement des Professeur·es des écoles ont débuté ce lundi 8 avril, les candidat·es et les organisations syndicales ont appris quelques jours à l’avance le nombre exact de postes ouverts à concours et leur ventilation académique. C’est une triste première.

 

 

Après le 4 avril, amplifions la mobilisation

et généralisons la grève

 

La journée de grève dans l’Éducation nationale du 4 avril a été une réussite. Elle fait suite à une forte mobilisation des personnels lors de la grève interprofessionnelle du 19 mars et de la manifestation du 30 mars. 

 

 

Les États généraux de la Voie Professionnelle se sont tenues samedi 6 avril 2019 au Palais du Luxembourg. Ces rencontres ont été l'occasion pour les enseignants, les inspecteurs, les lycéens, les parents d'élèves et des élu-es nationaux ou locaux de mettre en lumière les sérieuses défaillances de la réforme proposée par le ministre de l'Education nationale. Cette réforme annoncée par voie de presse n'a en effet fait l'objet d'aucune concertation. Elle s'accompagne d'une refonte des programmes qui n'a pas non plus fait l'objet d'une concertation sérieuse.